samedi 17 février 2018

David Lafore: A l'Archipel, tous les mecredis jusqu'à fin avril à 21h

Question de Maxime P. de Montrouge:
 "Moi qui aime la chanson française, par rapport à un concert d'Indochine à quoi dois je m'attendre?"

La rédaction de Paname dans l'âme:
"Maxime, merci pour ta question...

Tout d'abord, Maxime, sache que David Lafore n'est pas le nom d'un groupe mais le nom d'une personne...c'est donc ce qu'on appel un groupe à caractère unipersonnel ou chanteur esseulé...David L. chante, il joue de la guitare et il fait également un peu de batterie avec ses pieds...

Ses concerts ne ressemblent a rien de vu jusqu'ici...ça part un peu dans tous les sens, rires, mélancolie, moments  gênants, digressions, reprises, autodérision, interaction avec les spectateurs, accordage de guitare, recherche périlleuse de bouteilles d'eau, et puis des chansons...

Comme tu l'auras compris, en plus d'avoir des bonnes mélodies, des textes bien écrits, David Lafore a également une super présence sur scène...

Il y interprète un personnage un peu timide, un zest dépressif mais aussi extrêmement facétieux...Lafore sollicite souvent le public, il brise le mur de la scène et se met en hyper proximité avec lui, quasi à nu (c'est une image là - même si historiquement il lui est déjà arrivé d'avoir un slip comme unique costume de scène).

Lafore donne à son spectacle une allure de filage. Il alterne les moments où il déroule tranquille et des moments de rupture où il créé des blancs, s'adresse à l'ingénieur lumières pour effectuer quelques ajustements ou accorde longuement sa guitare.

C'est vraiment un chanteur auquel on vient à travers la scène...Il a une base de très bonnes chansons mais l’interprétation qu'il en fait sur scène leur donne encore plus de relief...

En espérant avoir répondu à toutes tes interrogations cher Maxime P. de Montrouge, je t'invite à aller te faire toi même ton propre avis sur ce spectacle...

17, boulevard de Strasbourg dans le 10ème
Métro Strasbourg Saint Denis
12€

jeudi 15 février 2018

Pouzenc, très très bien

Ce petit restaurant très chaleureux distille un excellent menu pour le dej: 22€ E/P/D avec 3 choix à chaque étape, de l'originalité et une qualité irréprochable. ...il est estampillé Fooding et Routard mais est plus fréquenté par des habitués ou via des recommandations de potes...

Voici une critique plus développée:
https://716lavie.com/coup-de-coeur-pour-pouzenc-paris-75012/

67 Rue de Charenton dans le 12ème
Métro Ledru Rollin

mercredi 14 février 2018

La cour du Faubourg

9,50€ un Entrée/Plat/Dessert qui fait le taf...le tout planqué dans une petite cour (chauffée l'hiver) à 2 pas de la place de la Bastille...

29, rue du Faubourg Saint Antoine
Métro Bastille

mardi 13 février 2018

A la recherche de bons plans du midi...

Le but est de trouver des restos qui envoient des formules déj qui déchirent à savoir, des plats originaux ou pas, recherchés ou pas mais qui quand on sort nous font dire " ouah c'était super bon"...pour 25€ max E/P/D.

Pas besoin d'étoiles...pas besoin de produits pompeux...juste des plats qui régalent...

Ceux qui assurent grave

L'Abri (26€- c'est plus que 25 mais il y a 2 entrées!)

Eric et Lucile (12,50€)

Ceux qui nous ont décu (ça ne veut pas dire que ce n'était pas bon, juste normal sans plus)

Le Gastroquet
http://www.gillespudlowski.com/127435/restaurants/paris-15e-heureux-gastroquet

La ficelle
http://www.gillespudlowski.com/95634/restaurants/paris-15e-merveilleuse-ficelle

Le bistrot régent
http://www.bistro-regent.fr/


dimanche 4 février 2018

Le relais de Bavière a un site internet...

- Nonnnn?!!!...
- Siiiiii!!!
- Mais nonnnn?!!!
- Mais si j'te diiiiis!!!...
-C'est pas possibleeeee?!!!
- Mais si c'est possibleeee!!!
...
- Incroyable!!!

Et oui... c'est à peine croyable mais il existe désormais un site consacré au plus petit restaurant de Paris et de sa proche banlieue (et un des plus surprenants):http://www.relaisdebaviere.com/

Pour l'anecdote, la patronne n'a aucune idée de celui ou celle qui aurait pu concevoir cette page dédiée à son restaurant...un bienfaiteur anonyme...

Et en avril, un documentaire sur Lisa (la tenancière de l'établissement) sera diffusé sur France 3 ... à suivre...

Le relai de Bavière est vraiment un endroit à part...
http://paris7sur7.blogspot.fr/2016/01/le-relai-de-baviere.html

Le Bouillon Pigalle

Oui c'est plutôt bon...
Oui c'est blindé...
Oui c'est pas cher...
Oui c'est bruyant...
Oui c'est un peu branchouille...
Oui c'est meilleur que Chartier...

Conclusion: ça ne vaut pas la peine d'attendre une heure ou deux pour y manger mais en mode déj décalé (14h30-15h) s'il n' y a pas de queue, c'est une assez bonne option pour le quartier.

22 Boulevard de Clichy dans le 18ème
Métro Pigalle



samedi 27 janvier 2018

Ca y est...

Après 33 piges de Drapeau de la fidélité -qui en valent facile le double vu le rythme qu'il s'est imposé toutes ces années à gros coups de 7/7 - 365/ 365- Quan a finalement lâché sa cuisine et son comptoir pour goûter aux plaisirs du temps libre. 

Peu de monde y croyait pourtant... Lui qui s'était fait l'apôtre de l'hyper-travail comme passeport pour l'immortalité... virage à 180 dégrés... Il teste à présent un nouvelle recette, à base de ptit dej viet dans le 13ème, de balades dans Paris, d'écriture et de ventes de ses  bouquins dans le métro...

On peut encore le voir débarquer le soir sur les coups des 21h, en pyj et charentaises, moustache toujours nickelle, serrer vite fait quelques paluches, chercher une soupe ou un plat et s'empresser de remonter chez lui...

Chez Quan continue...même sans Quan... Jean, le fiston assure la journée, Marie, la fillote,la soirée...et en cuisine, rien de fixe pour l'instant...

Bonne retraite Mr Quan!!!





dimanche 21 janvier 2018

2 institutions des Halles vendues

Situés de part et d'autre du passage Molière, ces 2 bars étaient assez complémentaires....

On allait à l'Art brut pour sa déco, sa musique (Europe de l'est, rock français indépendant) et son hyper exiguïté...

Côté Fusée, c'est plus la terrasse à lampions qui l'emportait ainsi qu'une ambiance musicale pas mal non plus...

C'est un petit coup dur...mais les nouveaux patrons semblent vouloir garder à peu près le même esprit...

A suivre...

dimanche 31 décembre 2017

Le café crème

Ambiance bar de quartier dans ce petit troquet de la Mouzaïa. Le patron, qui tenait auparavant une charcuterie, est en cuisine. La patronne gère le comptoir et la salle avec ses filles. Ca joue au scrabble, ca ricane, ça papote...

2,5€ le demi/4€ le verre de vin.
5,rue du Général Brunet dans le 19ème
Métro Danube.

samedi 23 décembre 2017

Le Marigny...Le Balto...Le Maryland...

Pourquoi pas mal de bar-tabac portent aujourd'hui ces noms là?...

Un lieu historique? Une personne illustre? Un jeu de cartes?...

En fait non...Ce sont tout simplement des marques de cigarettes, pour la plupart disparues, dont les débitants de tabac acceptaient de reprendre le nom, en échange d'un "petit billet" de la part de la SEITA (distributeur de tabac de l'époque)...du naming quoi...

http://next.liberation.fr/food/2017/10/17/pourquoi-tous-les-bistrots-ou-presque-s-appellent-ils-le-balto-le-marigny-ou-le-vincennes_1603735

vendredi 22 décembre 2017

Jeu des objets

Il existait déjà un jeu des objets Chez Quan...10 photos...10 objets à trouver dans le bar... le plus rapidement possible...seul ou en équipe...bon au fil des années, il n'y en a plus que 7 à trouver, les autres s'étant volatilisés...


Le Marigny a désormais également le sien...


Lulu, la créatrice de ce nouveau jeu n'a pas fait dans la facilité. Le record est pour l'instant de près de 5 minutes.

Le drapeau de la fidélité
21, rue Copreaux dans le 15ème / Métro Volontaires

Le Marigny
92, rue Didot dans le 14ème / Métro Plaisance



samedi 2 décembre 2017

Les 3 frères

Ce bistrot, véritable institution du quartier, mérite amplement son status et sa réputation. Patrons sympas, bonne ambiance, tarifs réglos, et forte probabilité d'avoir une tournée offerte (et pas des shots à la con)...un bon bar à l'ancienne quoi...

14, rue Léon dans le 18ème
Métro Château Rouge

vendredi 17 novembre 2017

Le Terrain Vague

Dans un coin où l'on trouve quasi essentiellement des grossistes pour le textile (article du parisien), vient d'ouvrir un tout nouveau bar dédié aux musiques électroniques...

Les patrons étant des passionnés du genre, ils renouvellent tous les soirs leur programmation musicale et invitent régulièrement des collectifs à venir jouer. On ne l'a pas vu de nos propres yeux mais il parait même qu'il arrive que ça danse...

Le fait que les travaux ne soient pas encore totalement finis mais aussi que l'enseigne ne corresponde pas du tout au bar, donnent actuellement une petite ambiance teuf de chantier ou bar éphémère au lieu.

Ouvert pour l'instant à partir de 18h, fermé dimanche et lundi.

2,5€ le demi / 3,5€ le verre de vin

51, rue Sedaine dans le 11ème
Métro Bréguet Sabin ou Voltaire

mardi 31 octobre 2017

Le pantalon

L'histoire dit que c'était un ancien restaurant asiatique...que le patron a ensuite transformé en bar...au fond, il a fait reconstituer, par des étudiants des beaux arts, une petite rue parisienne . Il a également fait l'acquisition d'une étrange machine, l'aspirateur de temps...Trônant au dessus d'une table, il attend patiemment qu'on l'allume...aux alentours des 22h/23h...il ne sera ensuite débranché qu'une fois l'heure de la fermeture venue...entre temps, on n'aura pas vu le temps passer...

3€ le demi/ 5€ la pinte
7, Rue Royer Collard dans le 5ème
RER B Luxembourg

Spéciale dédicace au gros Dédé

dimanche 22 octobre 2017

C'est pas l'endroit qui compte...

...c'est la compagnie...

Une expression convenue et entendue un paquet de fois mais auquel on n'adhère pas.

On part du principe que tout importe: la compagnie...et l'endroit...

Ca demande effectivement plus d'efforts que d'aller au premier bar venu mais au final il y a de quoi s'y retrouver: l'ambiance ne pourra être que meilleure et au moins t'es sur de pas te faire saigner niveau taros...

Après tout dépend du niveau d'exigence de chacun...et le notre est haut perché
On veut le verre plein...à ras bord...